vendredi 16 juin 2017

Algiers au Silencio (15/06/17)


Algiers, le groupe du moment, en concert dans le club de David Lynch à Paris c'était forcément immanquable! Mais on a failli passer à coté!

Ca faisait des semaines que l'on guettait l'annonce du concert d'Algiers à Paris le 15 juin avec pour seule référence cette "unknown venue" en lieu et place de la salle sur leur site internet... Un simple post sur leur page Facebook précisait mercredi soir qu'il fallait contacter le groupe sur leur adresse g-mail pour avoir des précisions... On s'en aperçoit le lendemain, jour du concert à 14h et on joue le jeu... 20 minutes plus tard on nous répond que l'on vient d’être ajouté à la guest-list pour le soir même dans le très tendance Silencio (club apparenté à M. David Lynch)...

Petite salle cosy, pleine à craquer et ambiance club qui sied parfaitement au son et à la mentalité accrocheuse et revendicatrice des 3 d'Atlanta, rejoints depuis peu par l'ancien batteur de Bloc Party, Matt Tong. Première surprise, leur leader, Franklin James Fisher s'exprime dans un français parfait! Avec un son plutot bon, Algiers va interpréter la quasi-totalité de son premier album, avec bien entendu les perles que sont devenues Black Eunuch, Old Girl, Blood ou Claudette...

On aura droit à quelques morceaux du tant attendu second LP, qui sortira dans une semaine (le 23/06). On aura pu reconnaître les deux singles annonciateurs : "Underside of Power" et "Cleveland" et un remarquable morceau de fin de concert qui se termine en mode jazz-fusion avec Franklin James Fisher derrière un Fender Rhodes de circonstance rappelant les intentions psyche jazz d'un Keith Jarrett encadré par Miles Davis (période cellar door).

Un groupe remarquable, très politisé dans son expression et ses thèmes de prédilection, et qui se nourrit de la riche actualité anxiogène (Brexit, Trump) dans lequel ce second album semble avoir puisé sa source.

Il y a quelque chose de très profond avec leur musique et la voix est juste géniale...A suivre de près...