lundi 15 octobre 2012

Radiohead à Bercy, Soir #2 (12/10/12)



Quel bonheur de pouvoir enchainer deux soirées de concert de suite de Radiohead... A Bercy certes, mais le plaisir de revoir les oxfordiens prend le pas sur tout autre considération...

Cette fois-ci dans la fosse, après avoir été en tribune la veille, on constate rapidement que le public de Radiohead n'est pas du tout le même en gradin et dans le centre de l'arène... L'intransigeance nauséabonde de la veille fait place à des sensations bien plus positives...

Dès le début du set, on pense qu'ils vont nous refaire le coup de 2008 où leur seconde soirée avait été beaucoup plus punchy et intense que la veille grâce à un set liste remodelé faisant la part belle aux morceaux plus énergiques du combo... Le premier tiers du concert confirme cette hypothèse et on se prend à rêver d'une suite hypnotique et jouissive avec des titres comme The bends, Just, My Iron Lung, Jigsaw falling into place...

Et bien non, Radiohead nous emmènera sur ses terres actuelles, à l'image de la veille, pleines de maitrise,  d'atmosphères subtiles et complexes et de beautés éthérées. 7 chansons sur 24 auront différé du set de jeudi, exit : Airbag, Kid A, Meeting in the aisle, Pyramid Song, Supercollider, Lucky et Street Spirit et place à Daily Mail, I might be wrong, Videotape, You and Whose Army, Planet Telex, Exit Music (for a film) et Weird Fishes/Arpeggi.

Le son est indéniablement mieux réglé que la veille (plutôt normal) et l'ambiance bien plus chaude... Ce groupe fascine, les jeux de lumière émerveillent et les grands moments soniques n'auront pas manqué encore une fois... On retiendra un départ canon avec l'enchainement Lotus Flower - Bloom - There There où l'enchevêtrement de percussions aura saisi l'assistance à froid... du grand art... Daily Mail et sa chaleur aura fait mouche... On aura redécouvert Videotape avec ce beat minimaliste et malsain remis au premier plan du mix, on aura été bercé par le traditionnel You and Whose Army et totalement abasourdi par la suite royale : Planet Telex, Nationa Anthem, Feral et le culte Paranoid Android...

Premier rappel et nouvelle claque avec Exit Music... avant une fin de concert trippante identique à la veille...

On est déjà prêt pour leur prochain passage... Mais malheureusement il va certainement falloir patienter quelques années...

A lire également le Live Report de la veille à Bercy (11/10/12), ou encore celui de 2008... Best Song Ever : Fake Plastic Tree, la sortie de The King of Limbs ou le rôle de Radiohead dans les années 2000

1 commentaire:

Rattanak BIV a dit…

J'en ai encore lequel frissons :)
Rattanak