mercredi 14 mai 2008

Portishead '3'


Portishead, un groupe, une attitude, un univers culte si profond, si intense... 10 ans de silence et un retour colossal...


Cet disque est radical, y'a presque rien de commercial, pas de superflu, pas de longueur, des sons léchés mais pas vraiment faciles d'accès, des mélodies destructurées, des structures complexes, une atmosphère sombre mais lucide, pleine de courage et d'allant... L'album caractérisant le plus à ce jour notre ère post-industrielle et post 11 septembre... Le dernier grand disque intelligent de la décennie reste Kid A et est antérieur à la tragédie New-Yorkaise...

Portishead se réinvente, ouvre (trouble) de nouvelles pistes, explore et nous embarque avec lui dans ce saut dans le vide, le saut de l'ange... Un Machine Gun ahurissant (putain il faut oser sortir cette song en 1er single après 10 ans d'absence (voir par ailleurs un message posté sur ce blog))... Que dire de Silence, Hunter, Small ou le renversant et édifiant We Carry On, qui clôt de la plus belle et la plus symobolique des manières le concert du Zénith du 5 mai: classe, aventure, danger, courage et brio... Quel bonheur de retrouver ce groupe sur scène qui dégage une telle intensité, une telle énergie tout en contrôle... Les temps sont ténébreux mais une certaine lumière en jaillit: lucidité, courage, inventivité et détermination... Leur maitres mots d'une époque qu'une poignée de rares groupes nous révèlent dans une sincérité bluffante et saisissante...

Le Premier grand album de l'année... Et certainement l'un des tous premiers de la décennie...

MRM Crew

1 commentaire:

Hervé a dit…

D'accord avec toi, Portishead est au Panthéon de la Musique. Intouchable. En revanche, le côté édoniste de MGMT m'amuse moins. Déjà vu. A mons sens...
Merci pour ta visite et tes commentaires sur Rock Made In France.
Salut à toi et à Bertrand !